Femme au foyer, femme larguée?

Femme au foyer, femme larguée? 

C'est par l'éducation que nous pouvons changer le monde!

Alors en tant que femme, je souhaite que l'on cesse de considérer l'éducation parentale comme un frein, comme une décision nuisible à l'économie!

En tant que femme, je souhaite que la tâche de mère au foyer soit valorisée, qu'elle représente un réel atout, une plus-value dans le monde du travail. 
Je souhaite qu'aucune mère n'ait l'obligation de confier l'éducation de son enfant à autrui pour des raisons financières. 
En tant que femme, je souhaite qu'on se mette à repenser la société, à créer de nouveaux modèles plus respectueux, plus harmonieux, plus équilibrés, plus riches de sens.
En tant que femme, je souhaite qu'on cesse de sacrifier l'éducation parentale sur l'autel de l'économie.
Car une femme qui a choisi de mettre sa vie professionnelle de côté le temps de prendre en charge l'éducation de ses enfants n'est pas une femme larguée....

NON! C'est une femme habituée à régler des conflits, une femme capable de négocier habilement. C'est une femme qui reviendra vers le monde du travail avec de la motivation, des idées novatrices. C'est une femme capable d'improviser, avec une capacité inouïe d'adaptation ! C'est une femme débrouillarde. Avec un vrai sens du devoir, un sens de l'organisation, un sens des responsabilités. Avec une énorme capacité à faire des compromis. Et avec un cœur gros comme le monde...

En tant que femme, je souhaite qu'on réalise l'atout de ces mères qui reviennent dans le monde professionnel et qu'on considère enfin qu'elles tiennent un rôle primordial dans notre société.